Passation de commandement du 1er RPIMA

Jeudi 12 juillet 2018, le Colonel F. Bos a passé le commandement du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de marine (1er RPIMA) au Lieutenant-Colonel S. Cutajar. L’événement a eu lieu sous la présidence du Général Patrick Brethous à Bayonne. J’y étais invitée en qualité de députée.

 

Cette cérémonie, qui a lieu tous les deux ans pour renouveler le commandement des régiments, s’est déroulée à la Citadelle Bergé. C’est en effet sur les Hauts de Bayonne, que demeurent et s’entraînent les « Bérets rouges », parachutistes membres des Forces spéciales françaises de l’armée de Terre.

 

Tour à tour, le Colonel Bos et le Général Brethous ont passé en revue les troupes parachutistes : « Présentez…. Armes ! ». Puis, la passation s’est effectuée solennellement, structurée des symboles qui font le prestige de l’Armée française : salut militaire, pas chorégraphiés et formule de passation du commandement prononcé le Colonel Bos : « Vous reconnaitrez désormais pour votre chef, le Lieutenant-Colonel Cutajar, ici présent. Et vous lui obéirez, en tout ce qu’il vous commandera ».

 

 

 

-Ainsi, le Colonel Bos – qui a servi notamment au Kosovo en 2000 et récemment au Mali – a passé le commandement du 1er RPIMA à son successeur, le Lieutenant-Colonel Cutajar, formé à Saint Cyr. Après son discours teinté de professionnalisme et d’engagement au service du Régiment et de la France, l’ensemble de la Citadelle fut invité à assister à la démonstration de parachutisme : larguée au-dessus de la Citadelle par un hélicoptère militaire, une demi-douzaine de ces Forces spéciales ont déployé leur parachute et entamé une descente organisée – quand l’un va pour atterrir, les autres patientent en l’air dans une formation en spirale. Un à un et sous les applaudissements, ils ont regagné le sol.

La cérémonie s’est alors conclue par un moment de convivialité et de nouveaux discours, cette fois-ci sur un ton plus léger, qui témoigne de la fraternité et l’esprit de corps, propres au 1er RPIMA.

C’est une fierté pour notre circonscription d’avoir à Bayonne une telle unité d’élite.