La 23e édition du Parlement des enfants est lancée !

Nos enfants ont une faculté extraordinaire à comprendre les problématiques et les enjeux de la période dans laquelle nous vivons.

Ils sont soucieux de notre environnement, comprennent parfaitement les enjeux de la biodiversité, du changement climatique… tous ces sujets sur lesquels nous travaillons pour leur offrir un monde qui pourra les accueillir durablement, mais qui est en danger si nous ne faisons rien.

Ils comprennent aussi parfaitement le fonctionnement de nos institutions et sont très intéressés par les projets locaux et nationaux, par la vie politique en général.

Depuis le début de mon mandat, j’ai souhaité aller à leur rencontre le plus souvent possible, car leur lecture de la société dans laquelle nous évoluons est juste et que leur réponse à « ce qu’il faudrait faire » est souvent pleine de bon sens.

 

Qu’est ce que le Parlement des enfants ?

 

L’Assemblée nationale organise, conjointement avec le ministère de l’Education nationale, la XXIIIe édition du Parlement des enfants, pour l’année scolaire 2018-2019. 

Pour cette édition, deux classes de CM2 par circonscription sont invitées à élaborer des propositions de loi sur le thème « Du bon usage du numérique ».

Ce thème constituera pour les enseignants l’occasion de traiter avec leurs élèves des nouveaux besoins liés à la multiplication des usages de supports et réseaux numériques, notamment les droits, les devoirs et les limites associés à ces pratiques culturelles et sociales. 

 

 

Ma visite à l’école Evariste Galois d’Anglet 

 

J’apporte tout mon soutien aux élèves de CM1-CM2 de l’école Evariste Galois d’Anglet qui participent à la 23e édition du Parlement des enfants. Ils travaillent sur une proposition de loi qui pourrait les amener jusqu’à l’Assemblée Nationale !

En effet, le travail des classes doit donner lieu à l’élaboration de propositions de loi, qui seront soumises fin mars 2019 à l’appréciation des jurys académiques.

Le 6 mai 2019, le jury sélectionnera 4 classes finalistes qui seront reçues à l’Assemblée nationale le 19 juin 2019. 

C’est toujours un réel plaisir pour moi d’échanger avec ces citoyens de demain, tous porteurs d’une belle curiosité sur le monde que nous bâtissons pour eux.

 

 

Dans l’actualité